On continue, on continue....

Ca fait maintenant plus d'un an que ce blog existe.

Il évolue tous les jours. Aidez le à continuer!! ; ) Je suis ouverte à toutes suggestions. ; )


 

Après une petite pause, me voici de retour après un contre G8 fort sympathique.

Je suis reboostée, en forme avec plein de choses à dire!!!

Je vous rassure, je ne vais pas parler que de G8, à force ça peut devenir ch...t ; ))

Vendredi 16 octobre 5 16 /10 /Oct 12:09
Bon, Grande Question est mort il y a déjà quelques temps.
Voici sa petite soeur : Mortualia ou l'itinéraire d'une infirmière désabusée

C'est un peu différent mais on ne se change jamais vraiment...
Par Claire
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Dimanche 14 juin 7 14 /06 /Juin 01:28
Aujourd'hui un peu de poésie.

Voilà William Sheller et "l'homme heureux
"


Pourquoi les gens qui s'aiment
Sont-ils toujours un peu les mêmes?
Ils ont quand ils s'en viennent
Le même regard d'un seul désir pour deux
Ce sont des gens heureux

Pourquoi les gens qui s'aiment
Sont-ils toujours un peu les mêmes?
Quand ils ont leurs problèmes
Ben y a rien à dire
Y a rien à faire pour eux
Ce sont des gens qui s'aiment

Et moi j'te connais à peine
Mais ce s'rait une veine
Qu'on s'en aille un peu comme eux
On pourrait se faire sans qu'ça gêne
De la place pour deux
Mais si ça n'vaut pas la peine
Que j'y revienne
Il faut me l'dire au fond des yeux
Quel que soit le temps que ça prenne
Quel que soit l'enjeu
Je veux être un homme heureux

Pourquoi les gens qui s'aiment
Sont-ils toujours un peu rebelles?
Ils ont un monde à eux
Que rien n'oblige à ressembler à ceux
Qu'on nous donne en modèle

Pourquoi les gens qui s'aiment
Sont-ils toujours un peu cruels?
Quand ils vous parlent d'eux
Y a quelque chose qui vous éloigne un peu
Ce sont des choses humaines

Et moi j'te connais à peine
Mais ce s'rait une veine
Qu'on s'en aille un peu comme eux
On pourrait se faire sans qu'ça gêne
De la place pour deux
Mais si ça n'vaut pas la peine
Que j'y revienne
Il faut me l'dire au fond des yeux
Quel que soit le temps que ça prenne
Quel que soit l'enjeu
Je veux être un homme heureux
Je veux être un homme heureux
Je veux être un homme heureux


Quelque chose à rajouter sur le sujet??? : )
Par Claire - Publié dans : Paroles de chansons
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Jeudi 22 janvier 4 22 /01 /Jan 17:44

A Oaxaca, capitale de l’état mexicain du même nom, la situation empire depuis le mois de mai, date du début des évènements.

Oaxaca est un état du sud du Mexique. Il fait partie avec le Chiapas et le Guerrero des états mexicains les plus pauvres et les plus corrompus, et où la population indigène est nombreuse (20% de la population totale).

Oaxaca est, de plus, depuis des années, gouvernée par le PRI (Parti Révolutionnaire Institutionnel). Ses caciques se sont enrichis en s’alliant avec les grands patrons de l’industrie et les grandes entreprises multinationales telles qu’Iberdrola. Ils se sont aussi caractérisés par leur corruption et par la répression comme moyen pour gouverner.

 

 

 

Au mois de mai 2006 a commencé la grève de 70 000 enseignants. La situation dégénère quand le 14 juin, le campement installé par 20 000 grévistes et leur famille se fait attaquer pendant la nuit par la PFP (Police Fédérale Préventive). Cette attaque fut ordonné par le gouverneur de l'Etat, Ulises Ruiz. N'ayant pas visé que le piquet de grève mais aussi le centre ville d'Oaxaca, cela a réveillé les consciences de la population civile.

Aussitôt s’est créée l’APPO, l’Assemblée Populaire des Peuples d’Oaxaca, véritable marque de la lutte de cette population opprimée, qui passe au-dessus des différences d’origine ou d’appartenance politique. Composée de 360 organisations sociales en tout genre, des organisations indigènes aux organisations de femmes, en passant par des écologistes, des commerçants et des étudiants, elle organise la rebellion.

Depuis les gaz lacrimogènes, les matraques et les canons à eau ont répondu aux manifestations pacifiques de la population oaxaquenienne.

Dans la ville, la mise en place de barricades par les oaxaquenos et le démontage par la PFP (Police Fédérale Préventive) se succèdent. Les points centraux des affrontements se trouvent près de l’université, où la seule radio non contrôlée par l’Etat continue d’émettre (Radio Universitad) et dans le centre ville, place du Zocalo.

Au fil des mois, la répression devient de plus en plus violente.

Par exemple, le 22 juillet, un groupe d’une vingtaine d’inconnus a fait usage d’armes à feu de gros calibre contre les installations de Radio Universidad. Le 21 août, des policiers et des paramilitaires ont attaqué des stations de radio communautaires et une chaîne de télévision, faisant des blessés et des disparus.

Les arrestations et les disparitions commencent à se faire nombreuses. 

 

 

Une des  vagues de répression des plus violentes a lieu le 25 novembre. L'APPO avait organisé une marche pacifique dont le trajet encerclait le lieu où se trouvait la PFP. Ils demandaient le départ d'Ulises Ruiz, celui de la PFP et la libération des prisonniers politiques.

L’affrontement commença aux alentours de 17 heures lorsque la police voulut rompre le cordon l’entourant. Le but de la police était évident :  exacerber l’affrontement pour justifier une répression plus forte et plus ample. Ainsi, la PFP et la police de l’Etat passèrent à l’offensive avec des camionnettes, des engins blindés et ont poursuivi les manifestants dans les maisons...  

  

Mais on ne peut pas parler d’Oaxaca sans parler de la situation politique plus globale du Mexique.

Le 2 juillet 2006, a été élu Felipe Calderon, membre du PAN (Parti d'Action Nationale), au poste de président des Etats-Unis du Mexique. Election qui est fortement contesté par Andres Manuel Lopez Obrador (AMLO), candidat du PRD, car emportée qu’avec un écart de 0,56%, et dans des conditions peu claires. (recompte mais que de 9% des voix...).

Dans l'état d'Oaxaca, AMLO était largement arrivé en tête des élections.

 Felipe Calderon a donc succédé à Vicente Fox le 1er décembre malgré la contestation des parlementaires du PRD et « l’autoproclamation » d’AMLO en tant que président légitime du Mexique le 20 novembre.

Felipe Calderon est au niveau politique encore plus à droite que son prédecesseur. est un catholique conservateur opposé à l'avortement, à l'euthanasie, au mariage homosexuel et à la peine de mort. Il est également un défenseur de la concurrence et du libre-échange, en particulier avec les États-Unis.

Il a nommé Francisco Ramirez Acuña au poste de ministre de l’intérieur. Ce dernier a déjà déclaré que ce serait le premier dossier sur lequel il se pencherait. Il était auparavant gouverneur de l’état du Jalisco où il appliquait sans vergogne la répression policière (par exemple, à Guadalajaja le 28/05/04). Cet état est réputé également pour abriter tous les narco trafiquants et autres criminels où ils sont apparemment protégés.

 

 

Depuis le 25 novembre à Oaxaca, la répression est encore plus violente. Tout d’abord, la PFP et la police de l’Etat ont lancé une campagne pour arrêter les 100 étrangers qui étaient, selon eux, les « conseillers » de la résistance face à l’attaque policière.

Radio Ciudadana lançait des appels à la délation, afin de pouvoir mieux détecter les « subversifs étrangers ».

Ensuite, les recherches policières visèrent à arrêter maximum de personnes considérées comme des dirigeants de l’APPO. Enfin, des policiers entraient dans les bus et, de façon arbitraire, arrêtaient des passagers. Une fois arrêtés, ils étaient systématiquement brutalisés, torturés, et les femmes subissaient harcèlements et violences.

Mais la population Oaxaquenienne a continué le "combat" en manifestant pacifiquement le 4 décembre, en rompant la peur de l'arrestation.

Mais le 4 et 5 sont arrêtés quatre représentants de l'APPO.

A ce jour, selon des sources oaxaqueniennes, il y aurait 500 à 600 prisonniers politiques et/ ou disparus. On a l’impression de se retrouver dans l’Amérique latine des années 1970. 

Les chiffres officiels de l’APPO annoncent au moins 215 prisonniers politiques.

Les organisations de droits humains sur place dénonce les traitements de ces prisonniers. Ils sont torturés, n’ont pas accès aux soins, n’ont pas le droit à un avocat et surtout n’ont pas le droit d’avoir de visites de leurs familles.

 

Ce qui est très important pour les oaxaquenos, c'est de sentir qu'ils ne sont pas seuls. C'est pour ça que des mouvements de soutien naissent partout dans le monde.

Des manifestations ont eu lieu à Montréal, Paris, d'autres villes de France, Bruxelles, etc... La dernière manifestation "mondiale" a eu lieu le 20 novembre, elle a réunit à Paris entre 500 et 800 personnes dans le froid et sous la pluie.

La prochaine est le 22 décembre (départ de beaubourg). Sinon un rassemblement aura lieu mardi 12 décembre à 18h30 place d'Iéna près de l'ambassade du Mexique.

 

 

 

Par Claire - Publié dans : Question d'actualité
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Mercredi 21 novembre 3 21 /11 /Nov 15:38

En obligeant les travailleurs du social, du médico-social, de l'éducation
et de la santé à renseigner le maire et/ou la police sur les personnes
qu'ils accueillent et accompagnent, la loi Sorkozy de « prévention de la
délinquance » renforce le contrôle social institué et stigmatise encore
les populations opprimées

-> http://www.hns-info.net/article.php3?id_article=9808

 

Téléchargez la dernière compilation des principales statistiques sur la
dette, le Tiers Monde, le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque
mondiale, issues des principaux rapports publiés en 2005

-> http://www.hns-info.net/article.php3?id_article=9818

Par Claire - Publié dans : Question d'actualité
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Mercredi 7 novembre 3 07 /11 /Nov 00:00

Ce n'est pas en tournant le dos aux choses qu'on leur fait face.
[ ]
Dac, Pierre

Dans notre société de consommation et d'épargne, un homme qui a de l'argent est un homme considéré. Un homme qui n'en a pas est également un homme considéré, mais lui, comme un pauvre type.
[ Les Pensées ]
Dac, Pierre

La devise des hommes d'affaires plus ou moins scrupuleux est: savoir toujours assez bien nager pour n'avoir jamais à trop se mouiller.
[ ]
Dac, Pierre

Feindre d'ignorer ce qu'on sait, de savoir tout ce qu'on ignore, d'entendre ce qu'on ne comprend pas, de ne pas voir ce qu'on entend..., voilà toute la politique.
[ Le Mariage de Figaro (1784) ]
Beaumarchais, Pierre Augustin Caron de

On devrait se méfier davantage des promesses des hommes politiques puisqu'ils ne peuvent nous faire de cadeaux qu'avec ce qu'ils nous prennent.
[ ]
Bouvard, Philippe

La politique, si elle n'est le rêve des génies, est d'ordinaire la causette des imbéciles.
[ Contes normands ]
Chennevières, Philippe de

La politique c'est le coté gazeux de la nation: sa limonade, son champagne, ses pets.
[ ]
Dard, Frédéric

Nous vivons au milieu d'une mer de pauvreté. Néanmoins on peut réduire cette mer. Notre travail n'est qu'une goutte dans un seau, mais cette goutte est nécessaire.
[ ]
Mère Teresa, Agnes Gonxha Bojaxhiu, dite

Une suite de petites volontés fait un gros résultat.
[ Journaux intimes (1887), Mon coeur mis à nu ]
Beaudelaire, Charles

 

> L'homme cherche, la vierge attend, la femme attire.
[Victor Hugo] [+]Extrait de La légende des siècles [+]

 Combien de fois abandonnons-nous notre chemin, attirés par l'éclat trompeur du chemin d'à côté ? Paulo coehlo

 

L'immoralité est un mythe inventé par les honnêtes gens pour expliquer la curieuse attirance qu'exercent les autres. Oscar Wilde

 


Par Claire - Publié dans : Question d'actualité
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Lundi 8 octobre 1 08 /10 /Oct 13:25
Chose promise, chose due: je ne parle pas de Birmanie. : )

J'adore regarder la pub à la télé, c'est toujours très drôle!! Et même s'il parait que ça m'influence quand même, je n'y crois pas et en plus, c'est tellement instructif sur la bêtise humaine (pour rester polie).


Et en ce moment, à chaque fois que je regarde la télé, je tombe sur la magnifique pub pour un produit d'entretien qui, en plus d'enlever les mauvaises odeurs, tue 99% des bactéries. Trop cool, non??

Je travaille à l'hôpital, j'ai l'habitude de vouloir tuer des bactéries mais chez moi, je les aime bien ces petites bêtes. Quelle est cette envie des gens de vouloir un environnement plus propre qu'un bloc opératoire??

Pourquoi vouloir vivre dans un monde aseptique?? Pour pouvoir attraper encore plus de trucs parce qu'on a aucune défense immunitaire??


En plus, quand on sait que les produits utilisés à l'hôpital sont cancérigènes et à utiliser avec précaution, on se dit qu'ils ont raison d'utiliser le même genre de produit chez eux, sans y être obligés, ça nous fera moins de retraite à payer!!!!!

Par Claire - Publié dans : Question de société
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Mercredi 3 octobre 3 03 /10 /Oct 13:04
Promis, après cet article, je parlerais d'autre chose ............ au moins une fois!! ;)

Ce matin, je tombe sur un article qui me fait croire que la situtation évolue dans un sens favorable: "
La junte libère plus de 200 religieux bouddhistes au Myanmar ". Ca a l'air sympa mais là, je lis le titre suivant et c'est: " La junte procède à de nouvelles arrestations au Myanmar ".

Et puis, je suis tombé sur une photo qui ne circule pas trop en France, étrangement. Elle est pourtant ce que préfère les journalistes habituellement. Je vous la montre, c'est quand même instructif. (trouvé sur le site de la voix démocratique de Birmanie)
Pour la voir, c'est .

Ce n'est qu'une photo, et pour nos médias qui ne croient qu'à l'image, ça leur fait peut-être comprendre que les violences faites contre les manifestants, dont les moines bouddhistes, sont plus que des rumeurs.


La force de ces combats pour la liberté, de nos jours, contrairement aux manifestations de 1988 en Birmanie, c'est internet. Les généraux ne peuvent pas complètement couper le pays du reste du monde, internet existe toujours.
Les blogs naissent de partout en birmanie, pour dire les choses. A nous, bloggeurs occidentaux de relayer ce qu'il nous dise pour que les gens sachent, et peut-être pour que l'ONU bouge son gros c..!!!!!
Par Claire - Publié dans : Question d'actualité
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 30 septembre 7 30 /09 /Sep 12:39
Quelques petites nouvelles de Birmanie, pays pas si petit que ça!! ; ))

Il y a maintenant 20000 soldats dans Rangoon.
Toujours à Rangoon, les pagodes de Shwedagon et Sule, coeur de la contestation menée par les moines bouddhistes, étaient encerclées par l'armée, et les routes principales menant au sanctuaire de Shwedagon, le plus sacré du pays, étaient également bouclées.

Un diplomate asiatique, sous couvert d'anonymat, a estimé le nombre des arrestations à un millier de personnes. Et, la prison principale de Rangoon étant désormais bondée, les gens sont désormais détenus dans des locaux universitaires ou des écoles, a-t-il ajouté.


De plus, la junte militaire birmane a bloqué les approvisionnements alimentaires, mettant à mal les efforts des organisations humanitaires cherchant à nourrir quelque 500.000 personnes dans le pays, selon le Programme alimentaire mondial (PAM).

Mais cela n'empêche pas les manifestants de descendre dans les rues, samedi, ils étaient encore des milliers, malgré les tirs de sommation et les charges policières. La junte militaire nie cette mobilisation - officiellement elle ne déclare que 120 manifestants - tout en coupant le principal accès internet du pays.

Le nombre de morts officiels se montaient à 13 récemment, mais nous sommes loin du compte réel.

 

Une bonne nouvelle quand même : il commencerait à y avoir de l'insubordination dans les rangs militaires birmans, refus d'obéir, prise de position pour les manifestants... Cool, non??


PS: désolée, c'est un peu en vrac, mais pas le temps de faire mieux :)
Par Claire - Publié dans : Question d'actualité
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Mardi 25 septembre 2 25 /09 /Sep 14:28
Bon, je suis revenue de vacances mais je ne suis pas plus productive sur ce blog. En effet, c'est dur de retourner au boulot et de réussir à bloguer en même temps. ; ) )
Je vais essayer de changer ça.
J'ai donc décidé de vous parler de gens qui luttent actuellement pour leur liberté. Et pour une fois, tous les médias en parlent alors je vais essayer d'en parler mieux. : )




La Birmanie fait la une de tous les médias. Perso, je n'en savais pas grand chose avant de me pencher sur le sujet.

C'est un petit pays, situé entre le Bengladesh, l'Inde, la Chine, le Laos, la Thaïlande, dont la capitale est Rangoon, et dont le véritable nom est Union de Myanmar. Le nombre d'habitant s'élève à 50,5 millions à peu près (chiffre de 2005).


Ancienne colonie britannique, elle acquiert son indépendance en 1948. S'ensuit quelques années de paix qui s'achève en 1962 par un coup d'état fomenté par le général Ne Win.
Sous sa férule, la Birmanie devient une dictature militaire dans laquelle le Burma Socialist Programme Party – BSPP – impose une version du socialisme qui réduit rapidement le pays à la pauvreté.

 

En 1988, une manifestation contre le régime éclate et des centaines voire des milliers de personnes sont tuées. Les militaires démettent Ne Win et promettent des élections libres. Celles-ci ont lieu en 1990 où, contrairement à ce que pensaient les militaires, c'est le NLD (National League for Democracy, avec Aung San Suu Kyi à sa tête, qui les remporte "finger in the nose" (désolée pour l'expression).
Après une période d'indécision, les militaires font un deuxième coup d'État. Aung San Suu Kyi est assignée à résidence, le NDL banni et le State Law and Order Restoration Council – SLORC – dirigé par le général Saw Maung prend le pouvoir.

Lui succède le général Than Shwe, le parti change de nom, il devient (State Peace and Development Council – SPDC).
En1991, Aung San Suu Kyi reçoit le Prix Nobel de la paix et sous la pression internationale le régime suspend son assignation à résidence en 1995.


Le régime survit grâce à un fort soutien économique et militaire de la République populaire de Chine, un soutien discret de la Thaïlande et  d'autres pays de l'ASEAN et les revenus de trafic de drogue, de l'oléoduc du groupe pétrolier Total, de ressources forestières et des revenus en fort développement du tourisme.
Depuis 1996, le pays est sujet à des sanctions internationales d'organisations telles que la  Banque Mondiale ou le FMI. Mais le régime se maintient au pouvoir et Aung San Suu Kyi et ses partisans sont régulièrement gênés ou emprisonnés.

 

 


C'est dans cette situation qu'ont commencé les manifestations à Rangoon, le 19 août. La raison initiale: une brusque augmentation du prix du carburant (relevé de 500%) et des transports en commun, sujet sensible pour cette population pauvre.
Cela s'est transformé en un mouvement de protestation contre la junte militaire en place.
De jeunes moines bouddhistes se sont mis à la tête de ce mouvement.


Ils étaient encore 30000 aujourd'hui à défiler pacifiquement dans les rues de Rangoon, accompagnés de 70000 autres personnes. Ils étaient autant hier.
Ils sont passés devant la maison de Aung San Suu Kyi, qui est assignée à résidence depuis 4 ans. Elle a eu le droit de sortir les voir passer, c'est la deuxième fois qu'elle a le droit de sortir de chez elle.
Elle aurait été remise en prison depuis.
D'autres manifestations ont été signalées notamment dans le centre (Mandalay et Pakokku), et dans l'ouest (Sittwe).



Pour l'instant, tout se passe calmement, il n'y a pas eu de répression. Cet après-midi, après la fin de la manifestation, des policiers anti-émeutes ont été placé dans le centre de Rangoon.



Que va-t-il se passer?? Le général va-t-il commencer des négociations, ou refaire un 1988??

Toute la communauté internationale y est allé de son petit mot, c'est très instructif:
La Chine: "Nous espérons et nous sommes persuadés que le gouvernement et le peuple birmans géreront correctement la situation actuelle"
L'ONU et l'UE ont appelé la junte à faire preuve de "retenue". Alors, vous pouvez en tuer mais pas trop quand même ça se verrait!!
Ils sont cool nos dirigeants, non??






Petite mise à jour: Nicolas Sarkozy va rencontrer le
Premier Ministre du gouvernement birman en exil et cousin d’Aung San Suu Kyi, le Dr Sein Win. Que va-t-il en ressortir?? Une photo de plus pour Sarko ou un positionnement international interessant??

Pour tout savoir sur ce qui se passe, allez voir . Il y a même une pétition.

Deuxième petite mise à jour :
quatre membres de Génération 88, emprisonnés suite aux premières manifestations d’août, auraient été victimes d’actes de torture lors de leur interrogatoire et la junte entreprendrait de mêler aux manifestants des agitateurs de façon à légitimer une éventuelle répression violente du mouvement.



Par Claire - Publié dans : Question d'actualité
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Vendredi 14 septembre 5 14 /09 /Sep 14:49
En tous cas, pour la 26ème année consécutive, je ne pourrais pas aller à cet évènement pour cause de week end familial.

Snif, pas de fête de l'Huma pour moi. Je suis très déçue. J'ai toujours eu envie d'aller voir ce qu'on pouvait y raconter, vu que c'était très loin de ce que je pouvais entendre dans mon milieu familial. En plus, j'adore les saucisses!! ;)))

Mais cette année, j'aurais voulu y aller doublement pour assister à la conférence donnée le 15 septembre à 17h, qui a pour sujet: Capitalisme financier ou développement économique.
En effet, elle est donnée en partie par Jean-Louis Guérin, quelqu'un que je n'aurais jamais pensé voir dans ce genre d'endroit. Le débat risque d'être très interessant ( et ce n'est pas ironique) .

Si vous pouvez y aller, allez-y!!  : )
Par Claire - Publié dans : Question existencielle
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires

FREEMEN

« Le climat change, et il est urgent d’agir »

Projet de Benka : partir en 2008 à travers l’Europe et l’Asie. Son but est de rencontrer les « témoins du climat » : associations, villes, entreprises, individuels… Il existe quantité de personnes à rencontrer pour parler du climat sous une forme concrète, lié à la vie quotidienne, au militantisme ou à un métier.


Avenir climat

Recherche

W3C

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés