Les verts sont remontés???

Publié le par Claire

J'ai décidé de relayer cette lettre ouverte des jeunes écologistes de Révolution écolo parce que tout d'abord, ce sont des jeunes et que des jeunes impliqués c'est toujours interessants à écouter.
Ensuite parce que je ne suis pas loin du programme des verts, en tous cas sur l'écologie. Et pour finir, parce qu'il faut que les "petits candidats" ait autant le droit de s'exprimer et surtout d'être entendu que nos amis les "gros" ; ) (candidats evidemment).

Alors voici:

"Ils nous emmerdent avec leurs obsessions anti-vertes !

Jeunes écologistes, nous nous battons depuis des mois, sur le terrain, dans tous les coins de la France, aux côtés de Dominique Voynet, pour une écologie concrète et utile. Pour une écologie qui change la vie des gens. Pour une écologie qui ne s'adresse pas seulement aux classes moyennes mais à toutes celles et tous ceux qui en ont le plus besoin. Pour que l'écologie ne soit pas une promesse mais une réalité. Pour que cet enjeu ne soit pas expédié en un clic ou en une belle parole. Pour que l'écologie ne soit pas oubliée après le 22 avril 2007.

Jeunes écologistes, nous sommes révoltés par la partialité des principaux médias français, par l'obstination avec laquelle les grands journaux dits "de gauche" cherchent, à l'aide de la petite phrase, à démolir la seule candidate de l'écologie et tous ceux qui se battent à ses côtés.

Nous pouvons faire écho au titre du papier du Monde daté du 3 avril.
Nous aurions pu le faire à celui de Libération du 31 mars ou aux articles de Sylvia Zappi.

Nous étions au Zénith et au Trocadéro à l'appel de la fondation Nicolas Hulot et de l'Alliance pour la Planète. Nous sommes révoltés que ces deux journaux se soient finalement très peu intéressés à l'objet écologique de ces manifestations pour centrer leur attention sur les travers supposés et réels des Verts et de leur candidate. Cela au prix d'une mauvaise foi évidente qui nous conduit à nous demander si nous sommes allés au même Trocadéro qu'Elise Vincent, l'auteure de l'article du Monde.

Le 1er avril au Trocadéro, nous avons distribué plusieurs milliers d'exemplaires du Contrat écologique de Dominique Voynet en ne rencontrant que le meilleur accueil. Nous avons entendu le cordial "salut aux amis verts" de Nicolas Hulot à la fin de son intervention sans observer la moindre réprobation, bien au contraire. Nous nous sommes réjouis et congratulés avec nos amis associatifs, militants de tous les combats écologiques, sans ressentir l'ostracisme suggéré dans
ces papiers. Nous avons vu Dominique Voynet saluée, encouragée, empêchée de quitter les lieux avant 19 heures, par les innombrables participants qui ont également apprécié le concert de la batucada offert par les Verts.

Même si nous peinons à comprendre à quels objectifs obéissent ces choix éditoriaux, nous les acceptons sans broncher depuis des mois. Libre à eux de s'employer à convaincre que la planète, l'écologie et la gauche se porteraient mieux sans les Verts... Nous, nous resterons convaincus du contraire et nous espérons que les milliers de lecteurs sauront distinguer le leurre de la réalité.

Nous ne vous demandons rien d'autre que le respect de nos engagements de citoyens... et de lecteurs. Vous vous en écartez chaque jour un peu plus. "


Voilà c'était un peu long mais c'était à lire.

Côté écologie, à lire aussi:  les dernières notes rendues par l'Alliance pour la Planète. Un résumé ici et sinon c'est là.
Surtout à noter, la note de l'UMP: 8,5. Vive les "gros"!! ; ) (candidats... toujours)

Publié dans Question d'actualité

Commenter cet article

metallah 07/04/2007 18:14

encore merci pour le relais petit rajout : http://www.blogdebix.net/index.php/2007/04/06/1185-zappi-za-zuffit je peux également vous inviter à lire les prouesses de Zappi ces denriers mois il suffit de tapper Zappi sur mon blog... il y a de quoi lire...

charlie 05/04/2007 11:05

J'ai relayé aussi !J'aime beaucoup la dernière phrase : "Nous ne vous demandons rien d'autre que le respect de nos engagements de citoyens... et de lecteurs. Vous vous en écartez chaque jour un peu plus."Quand on voit la chute vertigineuse du nombre de lecteurs de Libé ou du Monde... "Les gens ne lisent plus", disent-ils, "les gens ne s'intéressent plus". Peut-être qu'au contraire, "les gens" s'intéressent, lisent autre chose, et finalement, peut-être que c'est tant mieux :)