Tous en quête de reconnaissance???

Publié le par Claire

Sommes-nous tous en quête de reconnaissance?? Avons-nous tous besoin de se sentir considéré par les autres??

Définition de reconnu: "Dont la renommée est établi" ou même "déclaré comme légitime; admis par tous"
Autre chose, j'ai trouvé un anthonyme particulièrement interessant: ignoré.

N'est-ce pas légèrement comique de trouver ce terme?? Cherchons-nous la reconnaissance par peur d'être ignoré??
Ou pour aller plus loin par peur d'être seul??


Et surtout cherchons-nous la reconnaissance que pour cette raison?? N'est-ce pas parce que nous sommes tous en quête également de perfection?? (là, je rêve peut-être un peu ; ) )


Et par qui voulons-nous être reconnu?? Sa famille?? La société?? Le sexe opposé?? Ses amis??


Et surtout, ne pas avoir ce besoin est-il synonyme de "rien à faire des autres" ou est-ce le signe d'une grande liberté??


Qu'en pensez-vous??

Publié dans Question de société

Commenter cet article

Eric 14/09/2006 20:52

La reconnaissance fait partie des besoin humains répertoriés par Maslow.Mais ce n'est pas le plus fondamental. Le besoin de spiritualité prédomine.

dieudeschats 20/08/2006 12:23

Claire, je ne réponds qu'aux Grandes Questions ! ;-pJe dirais que ce besoin est "anormalement grand" quand tous nos comportements ne sont orientés que dans ce but, quand nous ne sommes plus "nous-mêmes", quand seul le jugement des autres compte, que nous trahissons notre être uniquement pour que le reflet de nous dans les yeux des autres nous plaise... je peux te faire une liste encore longue, je n'arrive pas à circonscrire plus précisément ma pensée ! Je pense qu'on se rend compte de l'anormalité quand ce besoin de reconnaissance nous apporte plus de peines que de joies (même si parfois on ne veut pas le voir, exemple fréquent : l'adolescence)Pour ta deuxième question, je crois qu'ils sont assez rares, ceux qui arrivent au bout de ce chemin-là...

claire 19/08/2006 22:35

Je ne sais pas pourquoi tout le monde a l'impression que je suis très concernée par le sujet. Je parle de sujets de société, il n'y a aucun message subliminal. Enfin je crois.... : )

Hugo 19/08/2006 15:26

effectivement Zelie, le doute c'est un moteur formidable... à condition de ne pas en abuser !
en tous les cas, au delà du débat, moi ce qui m'intéresse dans tout ça, c'est le message subliminal de cet article (enfin pas si subliminal que ça en fait)... vivement qu'on parle Claire ! ;)

zelie 19/08/2006 09:50

Mais non, il n'est pas question d'égo surdimensionné, mais bien de doute permanent , c'est lui qui fait avancer mais il ne faut pas que ce doute, soit, lui, surdimensionné !  Suivez mon regard .......................Il s'agit bien de la maîtrise de l'entre-deux, comme tu dis.Mais oui on y arrive,  il faut beaucoup penser à soi, aussi, et se reconnaître d'abord avant de penser à la reconnaissance des autres. Non, çà n'est pas égoîste, c'est juste une question de  survie!!!Alors, bonne route, Claire.