La guerre du pétrole a-t-elle commencé??

Publié le par Claire

Après un week-end un peu agité, je reviens à la réalité et j'ai fait un petit tour d'horizon des news mondiales. Et la plus interessante dont parler, c'est celle-là:
Coupure des livraisons de pétrole russe à la Pologne et l'Allemagne.

En voyant ce titre, je me suis demandé ce qu'il pouvait bien se passer pour ces livraisons cessent. je m'attendais à un problème technique et bien non!!
Un gros problème politique serait plutôt la cause.
  

En effet,
la coupure des livraisons à la Pologne et à l'Allemagne intervient au milieu d'un conflit entre Moscou et Minsk sur le transit de pétrole russe par le territoire bélarusse.
La Biélorussie a annoncé mercredi qu'il taxerait de 45 dollars chaque tonne de pétrole transitant sur leur pays.
Et de rajouter un peu plus tard, qu'il engagerait des poursuites contre la compagnie d'oléoducs russe Transneft pour le non paiement de cette nouvelle taxe.

La compagnie russe accuse les biélorusses de prélever illégalement du pétrole depuis le début de la coupure d'acheminement (79000 tonnes).

Que va-t-il se passer??

 

L'oléoduc Droujba (oléoduc principal) fournit 50 millions de tonnes de pétrole par an, dont 18 millions de tonnes destinées à la Pologne, 22 millions de tonnes à l'Allemagne.
L'Allemagne et la Pologne ont aussitot déclarer qu'elles pouvaient s'en sortir largement malgré ce manque de livraison, leurs réserves étant assez importantes. Evitons la panique!! Sinon ça fait désordre. ; )


Ce n'est que le début d'un conflit qui pourrait devenir gigantesque. Dans notre société actuelle, les pays ayant le pétrole, ou dans ce cas l'acheminant, sont les maitres du monde. Cela nous présage-t-il une nouvelle guerre??

Publié dans Question d'actualité

Commenter cet article

So-Ann 17/01/2007 10:13

Salut Claire,Un peu tard pour un commentaire, mais une news qui m'a refait penser à ton post... Extrait de la check List du monde de ce matin..."Les comptes à rebours du "fascisme énergétique"L'énergie tient plus que jamais le centre du jeu géopolitique. La "une" de The Independent est une horloge, celle du "jugement dernier", dit le titre. Le quotidien britannique nous annonce que, selon le Bulletin des scientifiques atomistes, le monde n'a jamais été aussi proche d'un conflit nucléaire. La prolifération de la bombe est encouragée par le développement de centrales civiles toujours plus nombreuses, dans un monde où le pétrole ne restera pas éternellement la première source d'énergie. Asia Times, corrosif comme jamais, ouvre ses colonnes à un universitaire américain qui propose le concept de "fascisme énergétique", fondement selon lui de la stratégie du Pentagone, à opposer au "fascisme islamiste" mis en avant par les "faucons" de Washington. Le quotidien en ligne de Hongkong réinterprète longuement l'action actuelle et passée de l'armée américaine comme "un service de protection du pétrole, dont la première mission est de défendre les sources de pétrole et de gaz naturel américaines au-delà des mer".Il y a vraiment de quoi s'inquiéter, cette question énergétique va devenir encore plus importante qu'elle ne l'est actuellement!...

Claire 10/01/2007 16:47

Ca y est Dang, corrigé. ; )L'homme est un être étrange qui préfère aller vite plutot que réflechir aux conséquences de ses actes.Politique.net : Ok, dans 50 ans il n'y aura plus de pétrole. Mais d'ici là il peut y avoir des milliers de morts à cause de lui.Seb, aucune raison de t'en vouloir. Merci d'être venu. : )

dang 09/01/2007 22:48

Que va-t-il se passer? Je n'en sais rien mais j'ai le sentiment que si on n'avait pas besoin du pétrole pour se déplacer il y aurait beaucoup moins de conflits dans le monde. Peu de gens savent qu'au moment de l'invention du moteur à explosion on avait mis au point des automobiles à vapeur qui furent perfectionnnées jusqu'à pouvoir atteindre 100 km/h, soit plus rapides que les autres. Elles ne furent jamais commercialisées car il fallait attendre quelques minutes pour la montée en pression, un peu comme avec le diesel autrefois. On peut rêver à ce qu'aurait été la vie, le monde, si ces engins avaient remplacé les moteurs à explosion. D'ailleurs pendant la guerre on les a utilisés avec les gazogènes et on arrivait à se déplacer en y brûlant de tout (même du café au Brésil).
PS : Claire, please, ne cède pas à la mode anglo-saxonne imposée par nos connards de journalistes ignares qui disent "Belarus" parce qu'ils voient ce mot dans la presse ricaine. De même qu'on ne va pas à London mais à Londres; ni en England mais en Angleterre, Minsk est la capitale de la Biélorussie et pas du Belarus. De même qu'on nous prend la tête avec Koweit city alors que le français fait très bien la différence entre "je vais à Koweit " et "je vais au Koweit". Si ça continue ils vont nous obliger à dire Mexico city et Latvia (pour Lettonie).

Politique.net 09/01/2007 16:22

De toute façon, dans 50ans, il n'y aura plus de pétrole...

seb 08/01/2007 19:12

Ah bon t'as eu un we agité, toi ? Ca va ton pied ? C'est pas trop grave j'espère.Désolé, franchement je m'en veux...