Immigration, que faire??

Publié le par Claire

Au début, je voulais parler de l'affaire clearstream et de la réaction de de Villepin mais finalement, le débat à l'assemblée du projet de loi sur l'immigration me semble encore plus d'actualité.


Le projet vise à développer une immigration économique "choisie" plutôt qu'une immigration familiale "subie". Le gouvernement présentera chaque année au Parlement un rapport sur les orientations de la politique d'immigration, avec des objectifs quantifiés pour les délivrances de titre de séjour et de visas.

Le projet créée une nouvelle carte de séjour "compétences et talents" de trois ans renouvelables destinée aux étrangers dont la personnalité ou les aptitudes "constituent des atouts pour le développement et le rayonnement de la France".

Le ministre de l'Intérieur durcit les conditions d'entrée et de séjour des autres catégories d'immigrés. Le projet de loi abroge la possibilité d'obtenir un titre de séjour après 10 années de présence en France. Il durcit aussi les conditions du regroupement familial et de l'acquisition de la nationalité française par le mariage.


Notre ministre de l'Intérieur,
s'est, lui, targué de proposer une "voie médiane", "entre deux extrémismes", c'est-à-dire entre "l'immigration zéro et l'immigration totale" puisque "quand les partis républicains n'ont pas le courage, à gauche comme à droite, de s'occuper d'un sujet de préoccupation des Français, il ne faut pas s'étonner que les extrêmes prennent la place qui a été désertée". Vérité ou démagogie??


Il est certain que de grands mouvements de population vont avoir lieu dus à la surpopulation de la Chine ou de l'Inde et dus au réchauffement climatique.
Donc, est-ce la seule solution à l'immigration??
 

On pourrait ouvrir les frontières mais ne serait-ce pas emmener notre pays à la faillite et ces gens à une misère garantie??

Publié dans Question d'actualité

Commenter cet article

Hugo 03/05/2006 15:02

je vais t'expliquer l'intéret ! imaginons que la planète au lieu d'etre divisée en plus de 200 etats nations ne soit qu'un seul et meme "pays" ! quelle serait la différence entre un petit Etat et un grand Etat ? forcément toi tu dis qu'on aura des pbs économiques, mais parce que tu penses qu'en abolissant les frontières tout le reste serait gardé mais qui dit abolition des frontières dit aucune de différence de traitement d'un pays à l'autre, puisqu'il n'y a pas plus de pays... oui bon c'est un peu idéaliste mais... bon enfin appelle ça de la réduction si tu préfères ... ! ;)

claire 03/05/2006 14:53

Tu n'as pas tort, Hugo, mais ton comm est un peu réducteur. C'est bien beau d'effacer cette ligne invisible ou de faire comme s'il n'y en avait pas. Mais il faut penser aux conséquences. Il faut du travail, des logements, ....Si tous les gens viennent et finissent par vivre pareil ou moins bien que ce qu'ils ont quittés, je vois pas bien l'interet.

Hugo 03/05/2006 14:35

l'immigration est au centre des préoccupations des français... voilà une idée qui m'étonnera toujours ! comme les journées qui font ces jours ci toute leur actualité avec ce non évènement qu'est l'immigration ! je rappelle juste pour information qu'une frontière est une ligne virtuelle inventée par l'homme... pensons-y plus souvent, ça évitera de dire des conneries, en parlant des étrangers, qui ne sont rien d'autres que des gens identiques mais qui vivent de l'autre côté de la ligne invisible... arrêtons de nous créer des problèmes, on a autre chose à faire, vraiment !

José 03/05/2006 12:05

Fils d'immigré politique, accueilli en 1939 par la République dans le camp de concentration d'Argelès-sur-mer, petit-fils d'immigrés économiques arrivés en France en 1917,  je suis embarrassé par ce sujet, comme tant d'autres.Je crois qu'il faut s'en tenir à quelques quelques questions et à quelques principes :1- Accueillir les immigrés politiques est un devoir, mais doit être encadré pour éviter les fraudes.2- Nous sommes dans un contexte, sur les 30 ans qui viennent, de forte augmentation des flux migratoires. L'Océanie, l'Amérique du nord, l''Europe et, notamment, la France, sont des destinations privilégiées de ces flux. Ces pays doivent donc s'organiser pour accueillir des dizaines de millions de migrants. C'est inéluctable. Dans ce contexte, établir quelques règles, destinées à protéger les populations locales comme les migrants, n'est pas illégitime.3- Laisser entrer des gens sans contrôle, au nom de la “liberté“, pour qu'ils soient exploités à bas coût par des négriers (entreprises ou personnes), et que rien ne soit fait pour encadrer et accompagner leur intégration (logement, écoles, travail, etc), est politiquement irresponsable et moralement inacceptable.4- Laisser entrer des familles entières (regroupement familial) au prétexte qu'un des membres de cette famille a un travail en France, suppose que la collectivité d'accueil (c'est-à-dire chacun de nous) en accepte le coût. Quelle somme chaque français est-il prêt à payer de sa poche (via ses impôts) pour héberger, éduquer, soigner, intégrer avec succès des immigrés ? 5- Tenter de faire correspondre les besoins des immigrés et ceux du pays d'accueil (renouvellement démographique, pénurie de travailleurs manuels peu qualifiés, besoin de travailleurs ultra-qualifiés, besoin de rayonnement culturel, etc)  est de bonne politique et n'est pas immoral : l'immigration doit être un échange gagnant-gagnant.6- Etablir qu'un immigré, en échange de son “adoption“ par la République, en adopte les valeurs et les usages (monogamie, laïcité, liberté de la pratique religieuse, usage du français, etc), me semble de bon sens.En résumé, l'immigration massive inéluctable suppose un accueil digne des migrants. Les accueillir suppose un échange gagnant-gagnant, donc des droits et des devoirs respectés de part et d'autre.Est-ce que la loi Sarkozy correspond à ça ? J'en sais rien du tout.

jcm 03/05/2006 12:04

On pourrait penser qu'une "voie médiane" pourrait exister à la conditions que cette voie puisse offrir des avantages spécifiques par rapport aux autres solutions SANS en présenter les inconvénients, à défaut de quoi cette "voie médiane" ne serait qu'un leurre.A y regarder de près nous nous trouvons dans ce cas avec ce que propose Sarkozy (merci de le ranger dans son cosi corner...) car il ne pourra pas rendre étanches nos frontières et supprimer l'immigration clandestine qui risque de demeurer forte, pour une foule de raisons ( Immigration choisie : le raisonnement percé du ministre) .Il me semble qu'en fait, à défaut de nous entourer de murs infranchissables et de miradors... (style parano hyper egoiste), la seule solution pour résoudre les questions d'immigration est de nous tourner vers une dynamique de développement partagé, ce qui serait une discipline exigeante mais peut-être la seule solution pour conférer au monde un meilleur équilibre, en partant du principe que l'essentiel des flux migratoires provient des déséquilibres profonds que nous constatons.