Le CPE va-t-il soulever les foules??

Publié le par Claire

Demain, c'est manifestation nationale contre le CPE, le nouveau contrat promu par le projet de loi pour l'égalité des chances.

 

Petit rappel: contrat pour les jeunes de moins de 26 ans dans les entreprises de plus de 20 salariés. Ce contrat à durée indéterminée est assorti d'une période de consolidation de deux ans, durant laquelle le jeune pourra être licencié à tout moment par l'entreprise. Le préavis est de 15 jours en dessous de six mois et d'un mois entre six mois et un an. Le CPE donne droit à une indemnisation chômage au bout de quatre mois, alors que le droit individuel à la formation s'ouvre dès la fin du premier mois.

 

Voilà, ce contrat est-il LA solution comme le croit notre gouvernement?? Ou est-ce une catastrophe et une précarisation plus grande du travail des jeunes??

 

Dans ce projet de loi, d'autres mesures sont prévues. La suppression des allocations familiales pour les parents en cas de non-respect de leurs obligations (contrat de responsabilité parentale). Est-ce la meilleure solution?? Est-ce plus adapté que d'envoyer des parents en prison pour les "bêtises" de leurs enfants??

Mais aussi, l'avancement de l'âge de l'apprentissage, qui est ramené à 14 ans. N'est-ce pas un peu tôt??? Que fait-on de l'école obligatoire jusqu'à 16 ans?? Ne risque-t-on pas d'accentuer le nombre d'illettrés (déjà nombreux)??

Publié dans Question d'actualité

Commenter cet article

dang 07/03/2006 17:49

Je vais prendre le risque d'aller à l'encontre de ce que beaucoup de gens pensent mais je suis persuadé que l'apprentissage à 14 ou 15 ans peut être une solution (à condition de continuer à suivre des cours généraux, ce qui est normalement le cas). Un jeune qui ne supporte plus l'école, qui se sent plus à l'aise dans un métier, n'a rien à gagner en continuant encore 2 ans. il ne peut que perdre son temps et en faire perdre à d'autres jeunes de sa classe, plus motivés. Il ne faut pas se voiler la face, l'école obligatoire jusqu'à 16 ans n'a pas fait baisser le nombre d'illettrés,loin s'en faut. Pourquoi ce qui est possible en Allemagne où l'apprentissage est très développé ne le serait pas en France? Je persiste à penser qu'il est préférable d'être un bon menuisier, un bon électricien, un bon plombier (pour prendre des métiers qu'on s'arrache) qu'un petit employé de banque aigri et sans avenir.