Chomeurs = fraudeurs??

Publié le par Claire

Il semblerait que ce soit l'opinion de notre gouvernement qui a fait passé un décret autorisant aux agents de l'ANPE de consulter les dossiers fiscaux des sans-emploi pour repérer les fraudeurs. Et évidemment ils l'ont fait passé la veille de Noël en esperant qu'elle passe inaperçue.

 

Il s'agirait de pouvoir vérifier qu'un chômeur inscrit à l'ANPE et qui touche des indemnités des Assedic ne bénéficie pas par ailleurs des revenus d'un travail au noir. Jusque là cela peut paraitre normal. Sans condamner franchement l'idée de contrôle en tant que telle, les syndicats affirment que la mesure contribuera à placer les chômeurs sur le banc des accusés. Après les mesures prises cet été, accompagnement renforcé, sanctions en cas de refus d'un emploi, ils parlent maintenant de contrôle accru.

 

Est-ce une nécessité?? Y a-t-il tellement de fraudeurs parmi les chômeurs?? Qu'en est-il des fraudeurs parmi les travailleurs?? Que demandera-t-on aux chômeurs dans une dizaine d'années?? Leur dossier médical?? L'accès à leurs comptes bancaires??

 

C'est sur qu'il y a des fraudeurs. Mais faut-il s'occuper en priorité d'eux pour faire de minuscules économies?? Ou bien n'est-ce pas plus important de trouver du boulot à tous les autres?? 

Publié dans Question d'actualité

Commenter cet article

claire 12/01/2006 19:36

Je suis désolée, Jean-Jacques, mais je n'ai pas la réponse à ta question. Je vais essayer de trouver des renseignements.

JEAN-JACQUES 11/01/2006 20:12

Bonjour,
Quels sont les moyens de défence ou de recours face à l'agressivité d'un directeur d'agence ANPE malgré la bonne fois d'un chomeur quand à ses recherches active d'emplois.
merci d'avance
Jean-Jacques

dang 31/12/2005 18:47

Mitterrand disait que tout avait été essayé pour résorber le chômage, et il avait raison. Il faut constater aujourd'hui que les salariés français ont une protection sociale exceptionnelle si on la compare aux européens de l'est ou aux travailleurs du Maghreb, du Vietnam, d'Inde, de Chine. Pour moi l'alternative est simple : ou bien on diminue la protection sociale et on limite les délocalisations vers les pays cités ci-dessus, ou bien chacun accepte de faire des sacrifices : le consommateur en payant plus cher, la grande distribution en diminuant ses marges (énormes), les industriels en investissant davantage, cela permettra peut-être de limiter les délocalisations et de maiontenir la protection sociale. Si au passage on se décidait à payer les matières premières et les produits venant du tiers monde à un prix équitable (idée fixe chez moi, je suis désolé) on serait un peu moins riches mais tout le monde serait gagnant.

claire 30/12/2005 16:28

Dam > Je ne sais pas trop. Je pense qu'il doit y avoir un recours juridique, du style prudhomme mais ce n'est qu'une supposition.
Jeanne > Cela fait bien longtemps, malheureusement, qu'en France, politiques = mensonges. Mais c'est vrai que le chômage baisse un peu, c'est le fait des baby-boomers qui commencent à partir en retraite. Le gouvernement n'y est pour rien.

Jeanne 30/12/2005 14:23

Nous faire croire en une baisse du chomage en France, c'est frauder avec les chiffres. Le gouvernement ne fait pas mieux que certains chomeurs : le même désir de tricher sur une situation, la réalité des faits.