Sommes-nous devenus fous??

Publié le par Claire

En regardant les news sur Yahoo, j'ai vu dans la catégorie insolite un article sur nos chers animaux de compagnie les chiens et les chats. En effet, apparemment 465 nouveaux produits pour ces animaux sont sortis en 2005. Cela va du vernis à ongles aux pilules anti-stress en passant par de la crème solaire.

Et là, je trouve ça affligeant!! Après avoir réussi à trouver un nombre de produits marketing soi-disant indispensables aux êtres humains, notre société ou ceux qui la font, réussissent à faire acheter les mêmes produits pour les chiens. Jusqu'où ça ira??

 

En lisant cet article ça m'a fait penser à une chanson de Jean-Jacques Goldman qui s'appelle "Les choses". Je vous mets les paroles pour méditer sur notre société de consommation. (en espérant que l'auteur ne m'en voudra pas). :)

 

"Si j'avais si j'avais ça
Je serais ceci je serais cela
Sans chose je n'existe pas
Les regards glissent sur moi
J'envie ce que les autres ont
Je crève de ce que je n'ai pas
Le bonheur est possession
Les supermarchés mes temples à moi

Dans mes uniformes, rien que des marques identifiées
Les choses me donnent une identité

Je prie les choses et les choses m'ont pris
Elles me posent, elles me donnent un prix
Je prie les choses, elles comblent ma vie
C'est plus 'je pense' mais 'j'ai' donc je suis

Des choses à mettre, à vendre, à soumettre
Une femme objet qui présente bien
Sans trône ou sceptre je me déteste
Roi nu, je ne vaux rien

J'ai le parfum de Jordan
Je suis un peu lui dans ses chaussures
J'achète pour être, je suis
Quelqu'un dans cette voiture
Une vie de flash en flash
Clip et club et clop et fast food
Fastoche speed ou calmant
Mais fast, tout le temps zap le vide
Et l'angoisse

Plus de bien de mal, mais est-ce que ça passe à la télé
Nobel ou scandale ? on dit 'V.I.P'

Je prie les choses et les choses m'ont pris
Elles me posent, elles me donnent un prix
Je prie les choses, elles comblent ma vie
C'est plus 'je pense' mais 'j'ai' donc je suis

Des choses à mettre, à vendre, à soumettre
Une femme objet qui présente bien
Sans trône ou sceptre je me déteste
Roi nu, je ne vaux rien

Je prie les choses et les choses m'ont pris
Elles me posent, elles me donnent un prix
Je prie les choses, elles comblent ma vie
C'est plus 'je pense' mais 'j'ai' donc je suis

Un tatouage, un piercing, un bijou
Je veux l'image, l'image et c'est tout
Le bon 'langage' les idées 'qu'il faut'
C'est tout ce que je vaux"

 

PS: Désolée, c'était peut-être un peu long, mais je trouve ça malheureusement révélateur de notre société actuelle.


 

 

Publié dans Question de société

Commenter cet article

adam kesher 22/10/2005 05:16

Putain du Goldman sur un aussi bon blog, on aura tout vu. Heureusement que ce n'est pas du Louise Attaque, on aurait touché le fond.

Greg 20/10/2005 17:03

Ces gens-là ne sont pas forcément vides. Ils veulent juste faire partie d'un clan basé sur l'apparence, par une image lisse qu'ils veulent donner. Par cette image froide, ils veulent se protéger, ne pas faire transparaître leurs faiblesses (mais donc par la même occasion leurs qualités), et se cachent derrière une couche de vernis protectrice qu'est le clan social auquel ils s'identifient. Mais dans tous les cas, ces gens ne sont pas vides selon moi. Il suffit juste de gratter un peu sous le vernis...

NGK 20/10/2005 11:29

Je trouve que la chanson de JJG est un bon résumé de la société de consommation actuelle et que malheureusement elle concerne beaucoup de gens. Les valeurs plus fondamentales n'ont certainement pas disparu pour nombre d'entre-nous, mais comment une société peut-elle demeurer vraiment humaine si les gens eux-mêmes consentent eux-mêmes à n'être que des choses, à se vivre comme des objets, et ne veulent exister qu'en consommant, qu'en devenant des apparences, des êtres vides ?